• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Prix et médailles 2017 de l'Académie d'agriculture de France

Six chercheurs et doctorants de l'Inra Versailles-Grignon parmi les lauréats

Doctorants lauréats de la médaille d'argent de l'Académie Française d'Agriculture, 2017 © J. Buitink
Mis à jour le 30/10/2017
Publié le 30/10/2017

Le 28 septembre se déroulait la cérémonie de remise des prix et médailles 2017 de l’Académie d’agriculture de France. Cette année encore, les travaux des scientifiques de l’Inra ont été largement reconnus. Parmi les lauréats, six chercheurs et doctorants de l’Inra Versailles-Grignon ont ainsi été récompensés pour la qualité de leur parcours.

Prix de la Fondation Limagrain

Généticienne moléculaire, Françoise Budar est directrice de recherche à l’Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra, AgroParisTech). Elle a conduit la caractérisation moléculaire du système de stérilité mâle cytoplasmique (Ogu-Inra), qui a permis le développement de variétés hybrides performantes de colza et de chou. Elle a récemment élargi ses recherches à d’autres aspects des interactions noyau-cytoplasme, prometteurs pour l’amélioration des plantes. Ce prix distingue sa trajectoire scientifique exemplaire alliant recherche fondamentale et application, ainsi que son expertise au service de l’amélioration des plantes et de la production végétale.

Ce prix annuel récompense des recherches réalisées en amélioration des plantes. Le lauréat, qui reçoit une somme de 1 525 euros, doit mentionner dans ses travaux la marque de cette distinction décernée conjointement par l’Académie d’agriculture de France et la Fondation d’entreprise Limagrain.

Médailles d’argent

Lucie Michel a mené sa thèse au sein de l’unité Agronomie (Inra, AgroParisTech). Soutenue en mai 2016, elle portait sur la valorisation des réseaux d’épidémiosurveillance des cultures. Ses travaux ont ainsi concouru à l'amélioration de l’élaboration du Bulletin de Santé du Végétal (BSV), outil permettant d'informer de l'état de santé des cultures. Un outil opérationnel sous la forme d'une application web a vu le jour et est utilisable par les services de l'état et instituts techniques afin de les aider à la rédaction des BSV.

Kevin Morel a soutenu en 2016 une thèse réalisée à l’unité de recherche Sciences pour l'action et le développement : activités, produits, territoires (Inra, AgroParisTech). Ses travaux sur la viabilité de fermes maraîchères biologiques sur très petite surface, privilégiant des logiques écologiques, la diversification et les circuits courts, sont ainsi distingués.

Ophélie Sauzet a mené une thèse au sein de l’unité de recherche Écologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (Inra, AgroParisTech). Elle est récompensée pour sa remarquable avancée dans la compréhension de l’effet de la mise en culture et des apports de matière organique sur les processus de transfert de matière dans les sols.

La médaille d'argent distingue une excellente thèse, dont l'analyse a été faite par l'Académie.

Bourses de recherche Jean et Marie-Louise Dufrenoy

Doctorante au sein de l’UMR Biologie et gestion des risques en agriculture - Bioger (Inra, AgroParisTech), Julie Gervais travaille sur le champignon pathogène Leptosphaeria maculans, responsable du phoma du collet des Crucifères. Elle a reçu une bourse de 1 700 euros pour présenter ses travaux lors du XXIXe Congrès international de génétique fongique (Asilomar, USA) en mars 2017, au cours duquel le prix du meilleur poster sur le thème « Agents pathogènes et interactions mutualistes » lui a été attribué.

Également doctorant dans l’unité de recherche Bioger, Yohann Petit a reçu une bourse de 1 000 euros pour sa participation  au XXIXe Congrès international de génétique fongique. Ses travaux de thèse portent sur la caractérisation fonctionnelle de molécules impliquées dans le pouvoir pathogène du champignon Leptosphaeria maculans au cours de l’infection du colza, dans le but de mieux comprendre leur mode d’action.

Ces bourses annuelles sont attribuées à de jeunes chercheurs préparant un doctorat ou à des techniciens inscrits dans des formations avancées de promotion de leurs recherches et poursuivant des travaux originaux.