• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Changement climatique et usage des terres, première assemblée générale de l’Institut de convergence CLand

Pour une gestion intégrée des écosystèmes face aux changements climatiques et environnementaux

Mis à jour le 29/09/2017
Publié le 29/09/2017

CLand, changement climatique et usage des terres

Au cours des prochaines décennies, le changement climatique affectera  l’activité agricole et les milieux naturels terrestres  avec une cascade de répercussions potentielles sur les besoins et disponibilités en eau, sur la qualité des sols, sur la pression de bio-agresseurs, sur les besoins en intrants, sur la qualité et la typicité des produits, sur les rendements agricoles ainsi que sur les modes d’utilisation des terres.

Dans ce contexte, CLand vise à fournir une évaluation intégrée des risques et des solutions pour une gestion intégrée des écosystèmes et de l’agriculture face aux changements climatiques et environnementaux. CLand devra relever le défi scientifique interdisciplinaire d’intégrer la modélisation diagnostique et prospective des impacts du changement climatique, de la production alimentaire, de la dynamique de la biodiversité, du fonctionnement des écosystèmes avec les mécanismes socioéconomiques des changements d’usage des terres.

A terme, CLand produira compétences et savoir-faire à destination d’un large public et contribuera à la formation par et pour la recherche d’étudiants  de troisième cycle dans les écoles supérieures et doctorales de l'Université de Paris Saclay, en partenariat avec des instituts européens et internationaux.

CLand, en pratique

Le projet CLand est un des cinq projets sélectionnés sur 36 déposés dans le cadre de l’appel à projets dédié du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Les résultats ont été rendus publics en juillet 2016 (En savoir plus). Coordonné par l'Université de Paris Saclay, CLand implique huit institutions de recherche et /ou d’enseignement (AgroParisTech, CEA, Cirad, CNRS, Ecole polytechnique, Inra, Irstea, IRD) et deux universités (Paris-Sud et Versailles Saint-Quentin).

Il réunit l'expertise académique de quelques 12 équipes de recherche dans les domaines du climat, des cycles biogéochimiques, de la biodiversité, de l'agronomie, de l'économie et des sciences sociales dont pour l’Inra  les unités de recherche

  • Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes - EcoSys (Inra, AgroParisTech)
  • Economie publique - EcoPub (Inra, AgroParisTech)
  • Sciences pour l’action et le développement : activités, produits, territoires - SadAPT (Inra, AgroParisTech)
  • Agronomie (Inra, AgroParisTech)
  • Biologie et gestion des risques en agriculture - Bioger (Inra, AgroParisTech)

et l’Institut Diversité Ecologie et Evolution du vivant (U-PSUD, CNRS, AgroParisTech, Inra, IRD). Notons que Jean-François Soussana, Vice-président en charge de la politique internationale, est membre du Comité exécutif de l'Institut de Convergence CLand.           

L’Institut de Convergence CLand bénéficie d’un financement de l'Agence nationale de la recherche (ANR) à hauteur d’environ 10 M€ pour une durée de dix ans.

Plus encore, l’Institut de Convergence Cland apportera une plus-value interdisciplinaire aux Laboratoires d’excellence  

  • BASC, un consortium  scientifique interdisciplinaire dont l’Inra est partenaire et dont les recherches seront orientées vers la compréhension et la prédiction de la dynamique des systèmes sociaux-écologiques et de leurs composantes dans le contexte des changements globaux
  • L-IPSL dont l’objectif  est d'améliorer la compréhension du climat et les outils pour y parvenir, de développer les actions éducatives et d'assurer le transfert d'expertise et d'innovation.

à l’intersection desquels il se trouve et il contribuera à la priorité de l’Inra sur le changement climatique.                           

 

>> En savoir plus 

Les Instituts de convergence

L’appel à projets « Instituts Convergences » a été lancé en en février 2016 par l’Agence nationale de la recherche dans le cadre du deuxième Programme d’Investissements d’Avenir afin d’initier une nouvelle démarche visant à structurer quelques centres rassemblant des forces scientifiques pluridisciplinaires de grande ampleur et de forte visibilité pour mieux répondre à des enjeux majeurs, à la croisée des défis sociétaux et économiques et des questionnements de la communauté scientifique.

L’Inra est partenaire de deux projets Instituts de Convergence

  • #DigitAg - Agriculture numérique porté par l’Irstea
  • CLand - Changement climatique et usage des terres porté par l’Université Paris-Saclay.