Claire Chenu, prix 2016 de l’Association française pour l’étude des sols

Agir pour les sols à l'international

Claire Chenu, enseignant chercheur, UMR Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (Inra, AgroParisTech). © C. Chenu
Mis à jour le 16/03/2017
Publié le 08/03/2017

A l’occasion de la journée mondiale des sols, jeudi 8 décembre 2016, Claire Chenu, enseignante AgroParisTech, chercheur au sein de l’UMR Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des sols d’agrosystèmes (Inra, AgroParisTech) a reçu le prix 2016 de l’Association française pour l’étude des sols (Afes).

Ce prix, que Dominique Arrouays, directeur de recherche honoraire de l’Inra et Céline Collin-Bellier, présidente de l’Afes, ont remis à C. Chenu, salue son action internationale pour les sols.

Ambassadrice FAO pour l’année internationale des sols

En mai 2015, Claire Chenu a été nommée ambassadrice spéciale pour l’Année internationale des sols par le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva afin de promouvoir une meilleure gestion des ressources non renouvelables. Le second ambassadeur est Tekalign Mamo, expert en gestion des sols et conseiller principal du gouvernement éthiopien.

Un mois plus tard, à l’occasion de la XXXIXème session de la Conférence de la FAO, dans son premier discours en qualité d’ambassadrice, C. Chenu soulignait que les sols avaient désespérément besoin d'ambassadeurs, pour parler au nom de ces alliés silencieux dans la lutte contre la faim et la malnutrition.

Les sols, de nombreuses fonctions

Depuis C. Chenu et T. Mamo ont eu à cœur de sensibiliser des publics très divers aux sols et à leur importance, de promouvoir une gestion durable des sols, d’encourager l’acquisition d’informations sur l’état des ressources en sols, la mise en place de programmes régionaux, la formation sur les sols et d’encourager l’adoption de véritables politiques ciblées en faveur des sols.

Au terme de l’année internationale des sols, Claire Chenu fait le bilan d’une mobilisation sans précédent et enthousiasmante de la communauté « sols » en France et de par le monde. Elle considère que son rôle d’ambassadrice spéciale de la FAO lui a permis de toucher des communautés très diverses, parfois peu sensibles comme celles des urbanistes ou des aménageurs, alors qu’il y a là des enjeux majeurs pour les sols et c’est non sans émotion d’ailleurs, qu’elle évoque les rencontres si diverses et chaleureuses qu’elle a faites courant novembre 2016, au Togo, à la conférence internationale des jeunes pour les changements climatiques.

 

 

Depuis longtemps à l’interface entre les sciences et l’élaboration des politiques

Claire Chenu et les sols, c’est une longue histoire. Géologue de formation, C. Chenu soutient en 1985 une thèse de doctorat en Géologie portant sur l’« étude expérimentale des interactions argiles-polysaccharides neutres - Contribution à la connaissance des phénomènes d'agrégation d'origine biologique dans les sols ».

Chercheur à l’Inra de Versailles, C. Chenu a également dirigé pendant cinq ans ce qui était alors l’unité de Science du Sol. Aujourd’hui, enseignant-chercheur à l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (AgroParisTech), C. Chenu partage sa passion avec les étudiants tandis qu’elle étudie la dynamique des matières organiques de sols, leur gestion dans les sols agricoles et les processus et pratiques qui permettent de stocker du carbone dans les sols et ainsi de contribuer à lutter contre l’effet de serre.

Outre son parcours académique jalonné de succès, Claire Chenu possède également une longue expérience de l’interface entre les sciences et l’élaboration des politiques. Présidente du Conseil scientifique du programme « Fonctions environnementales et gestion du patrimoine sol» (GESSOL), vice-présidente du Conseil scientifique français du patrimoine naturel et de la biodiversité, elle assure également un rôle consultatif auprès d’institutions semblables en Allemagne et en Suisse. Depuis peu, elle est membre du comité scientifique et technique international de l’Initiative 4 pour 1000 qui vise à augmenter la teneur en matières organiques des sols pour contribuer à la sécurité alimentaire, à l’adaptation au changement climatique et à son atténuation.

 

Des casquettes multiples et complémentaires, un quotidien très bien rythmé et toujours les pieds sur…terre.

Mini-cv

58 ans

  • 1985 Thèse de doctorat, Univ. Paris VII
  • 1986 Chargée de recherches puis Directeur de recherches, Inra
  • 2003 Professeur, AgroParisTech.
  • 2000 Prix Jean Dufrenoy, Académie Agriculture de France
  • 2015 Ambassadrice spéciale pour l’année internationale des sols, FAO
  • 2016 Prix de l’Association française pour l’étude des sols.

A propos de Claire Chenu

>> Rencontre avec Claire Chenu, nommée ambassadrice spéciale pour l’année internationale des sols (AgroParisTech)

>> Interview de Claire Chenu: «Regardez de plus près la terre que vous foulez» (FAO)