• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Anne-Françoise Adam-Blondon, la génomique dans tous ses états

Agronome de formation, A.-F. Adam-Blondon conjugue, depuis bien des années, génétique et génomique au service des plantes, partageant aujourd’hui son quotidien entre production de connaissances et gestion de la recherche

Anne-Françoise Adam-Blondon, directrice de recherche Inra © Catherine Foucaud-Scheunemann
Mis à jour le 29/11/2017
Publié le 04/09/2017

Ingénieure agronome, titulaire d’un doctorat ès sciences, Anne-Françoise Adam-Blondon évolue avec la plus grande aisance depuis bien des années dans le monde de la génétique et de la génomique au service des plantes. Une carrière d’ores et déjà bien remplie qui se partage aujourd’hui avec brio entre production de connaissances et gestion de la recherche.

Du génome de la vigne …

Recrutée à l’Inra dès 1994 en qualité de chargé de recherches, promue directeur de recherches dès 2007, A.-F. Adam-Blondon s’est intéressée très tôt à la structure du génome de la vigne, Vitis vinifera : elle a participé à la réalisation d’une carte génétique de référence, contribué  à améliorer l’assemblage chromosomique et l’annotation du génome de référence de la vigne, s’est intéressé à la diversité de séquence à l’échelle génomique chez cette plante, a participé à l’identification deux gènes de résistance majeurs, l’un au mildiou, l’autre à l’oïdium dérivés de la muscadine, Muscardina rotundifolia, une espèce de vigne originaire du sud-est des États-Unis. L’ensemble, bien sûr mené à bien grâce à un travail collectif, en collaboration avec les meilleures équipes, qu’elles soient françaises, européennes ou internationales.Récemment, entre 2013 et 2016, A.-F. Adam-Blondon a coordonné le projet européen Innovine - Combining innovation in vineyard management and genetic diversity for a sustainable European viticulture). Innovine développe différents outils et ressources (modèles, phénotypage haut débit, criblage de ressources génétiques, systèmes d’aide à la décision, expérimentations, transcriptome…) pour améliorer les connaissances sur l’adaptation de la vigne au changement climatique et sur la durabilité des résistances et développer et transférer des systèmes de culture innovants susceptibles de permettre de réduire les intrants phytosanitaires durablement et d’adapter le vignoble au changement climatique.Au fil de ses activités, A.-F. Adam-Blondon a d’abord travaillé à Montpellier, avant de revenir en région Île-de-France où elle officie depuis 2012 dans l’UR Génomique-Info (URGI), à Versailles. 

…aux systèmes d’information et des données

Depuis son installation à l’URGI, A.-F. Adam-Blondon a fait progressivement évoluer ses activités scientifiques vers des questions d’interopérabilité des systèmes d’information (modélisation des données communes, web services génériques…) et des données (développement de standards de métadonnées et de données, d’ontologies, suivi de l’identification des accessions…). Cette évolution est mue notamment par le souci de mieux valoriser les connaissances générées par l’Inra et de les intégrer dans un « écosystème » international de données. Ces travaux prennent corps dans le système d’information de l’Inra pour les données de génomique et de génétique sur les plantes et leurs agents pathogènes développé à l’URGI, GnpIS.Dans ce nouveau cadre A.-F. Adam-Blondon contribue plus particulièrement à la mobilisation et la formation des communautés de biologistes concernés à travers des projets et des présentations et au développement ou à l’amélioration de la standardisation des données. Elle coordonne par exemple le projet Coll-GATE - Mutualisation des applications web de gestion locale des collections qui mobilise la communauté des gestionnaires de collection de ressources génétiques de l’Inra, du Cirad et de l’IRD.

Sur fond de gestion de la recherche

Depuis 2015, Anne-Françoise Adam-Blondon anime l’équipe Système d’Information et la plateforme de bioinformatique de l’URGI.Depuis 2013, elle est également Adjointe au chef de département scientifique Inra Biologie et amélioration des plantes. A ce titre, A.-F. Adam-Blondon a plus particulièrement en charge les dossiers Ressources génétiques et bioinformatique ainsi que le suivi scientifique et administratif de plusieurs unités du département.A ces fonctions déjà variées, s’ajoutent d’autres activités toutes aussi importantes - formation d’étudiants de l’enseignement supérieur, participation aux conseils scientifiques de congrès et à des instances scientifiques (p. ex. Consortium international de la vigne, Conseil scientifique de l’Institut français de la vigne et du vin), contribution à l’évaluation de projets de recherche à l’échelle nationale ou internationale… - qui contribuent à donner au quotidien d’A.-F. Adam-Blondon une dimension internationale qu’elle affectionne tout particulièrement, se référant avec plaisir à un court poème de Guillaume Apollinaire, Le Dromadaire, qu’elle aime à citer...

 Avec ses quatre dromadaires, Don Pedro d’Alfaroubeira, Courut le monde et l’admira.Il fit ce que je voudrais faire, Si j’avais quatre dromadaires. 

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Biologie et amélioration des plantes
Centre(s) associé(s) :
Versailles-Grignon

Mini-CV

50 ans

  • 2017 Chevalier de l’ordre du Mérite agricole
  • 2013 Chef de département adjoint Biologie et amélioration des plantes
  • 2010 Chef de département adjoint Génétique et amélioration des plantes
  • 2007 Directeur de recherches Inra
  • 1994 Chargée de recherches Inra
  • 2009 - 2010  Ecole de Management pour la Recherche agronomique
  • 1994 Thèse de doctorat (AgroParisTech)
  • 1988 Diplôme d’Ingénieur agronome (AgroParisTech)