• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Joaquin Moreno, en visite à l’UMR Génétique quantitative et évolution – Le Moulon

Un séjour d’un mois consacré à la transition florale chez le maïs

Joaquin Moreno Marino travaille dans le département de Biochimie et biologie moléculaire de l’université de Valence (ES). Il est accueilli dans l'UMRGQE - Le Moulon à partir du 26/04/2016 pour un mois sous couvert d'un financement de l'Univ. Paris Sud.. © J. Moreno
Publié le 27/04/2016
Mots-clés : PORTRAIT

Biochimiste de formation, Joaquin Moreno Marino travaille dans le département de Biochimie et biologie moléculaire de l’Université de Valence (ES). A partir du 25 avril et pour un mois, il est en visite dans l’UMR Génétique quantitative et évolution - Le Moulon (Inra, Université Paris-Sud, CNRS, AgroParisTech).

Au quotidien, J. Moreno s’intéresse aux mécanismes de régulation de l'expression des gènes et de l'activité des enzymes chez les plantes, en utilisant des approches expérimentales et des modèles mathématiques. Il enseigne également la biologie des systèmes. Ses travaux récents portent sur la régulation de la Rubisco (ou ribulose-1,5-diphosphate carboxylase/oxygénase), une enzyme clé qui permet la fixation du C02 lors de la photosynthèse chez les végétaux, et la dynamique de la régulation transcriptionnelle.

Il collabore depuis plusieurs années avec Christine Dillmann de l’UMR GQE- Le Moulon à propos de la pédagogie de l'enseignement des mathématiques aux biologistes.

Aujourd’hui, la visite de J. Moreno, financée par l’Université Paris-Sud, a pour objectif de développer de nouvelles collaborations sur le rôle de la photosynthèse dans la régulation de la transition florale chez le maïs. Cette coopération s’inscrit dans le cadre plus large d’un projet dénommé Itemaize, soutenu par le département scientifique Biologie et amélioration des plantes de l’Inra et le Labex Biodiversité, agroécosystèmes, société, cllimat. Coordonné par C. Dillmann, Itemaize réunit, au côté de l’UMR GQE - Le Moulon, les unités de recherche Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra, AgroParisTech), Écologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (Inra, AgroParisTech) et Mathématiques et informatique appliquées du génome à l'environnement parmi d'autres, dans le but d’identifier les déterminants génétiques et moléculaires des variations du développement précoce et de la transition florale chez le maïs.

Ce séjour sera l'occasion également pour J. Moreno de présenter ses travaux lors d’un séminaire, lundi 9 mai et de donner un cours consacré aux processus de diffusion en biologie, mercredis 11 et 18 mai dans les locaux de l’UMR GQE - Le Moulon.