Susfans - Développer des programmes alimentaires sains et durables 

Le lancement du programme Susfans, auquel participe l'Inra, a eu lieu du 20 au 22 mai 2015, à La Haye aux Pays-Bas.

Le projet Susfans - Metrics, Models and Foresight for European Sustainable Food And Nutrition Security, Développer des programmes alimentaires sains et durables (2015-2019), auquel participe l’Inra Versailles-Grignon - UMR Economie publique (Inra, AgroParisTech) et UR Alimentation et sciences sociales - est financé par le programme européen de recherche Horizon 2020.
Son lancement s’est déroulé à La Haye du 20 au 22 mai 2015 à l’occasion du colloque inaugural.. © © INRA, Susfans
Mis à jour le 13/08/2015
Publié le 22/06/2015

Offrir une alimentation durable sur le long terme, respectueuse de l’environnement, et garantissant également une nutrition satisfaisante à l’ensemble des citoyens européens est un objectif ambitieux, mais difficile à atteindre.

Le projet Susfans - Metrics, Models and Foresight for European Sustainable Food And Nutrition Security, Développer des programmes alimentaires sains et durables, auquel participent Stephan Marette, UMR Economie publique - EcoPub (Inra, AgroParisTech) et Louis-Georges Soler, UR Alimentation et sciences sociales- Aliss, de l’Inra Versailles-Grignon, est financé par le programme européen de recherche Horizon 2020. Son lancement s’est déroulé à La Haye du 20 au 22 mai 2015 à l’occasion du colloque inaugural.

Développer des programmes alimentaires sains et durables 

Pour évaluer l’impact de nouvelles politiques agricoles et alimentaires permettant de relever tous ces défis liés à la durabilité, l’environnement et la santé, une nouvelle approche intégrée est nécessaire. Le projet Susfans se propose de développer des modèles établissant des liens précis entre production agricole, industries, distributeurs et consommateurs en Europe, tout en intégrant des données environnementales et médicales. Il se propose d’étudier des questions comme le renforcement de la consommation des fruits et des légumes, l’évolution de la consommation de viandes et le développement de substituts à base de végétaux et de céréales, les nouvelles pistes concernant l’alimentation animale et le développement d’une aquaculture durable. Le projet Susfans cherchera également à déterminer des politiques européennes cohérentes intégrant des taxes et des subventions, des normes et des standards de qualité sur les produits, ainsi que des politiques d’information et/ou de labels à destinations des consommateurs.

A l’écoute des consommateurs européens

Les unités Aliss et EcoPub, impliquées dans le projet SUSFANS, ont en charge, notamment, de coordonner l’ensemble de travail étudiant les consommateurs en Europe (WP2). Les habitudes de consommation et les substitutions entre produits seront estimées pour déterminer les réactions des consommateurs aux politiques publiques. Il s’agira également de connaître les perceptions et les dispositions à payer des consommateurs concernant les critères de durabilité,  d’environnement et de nutrition, afin de les intégrer dans les modèles économiques.

A terme, le projet Susfans permettra d’élaborer des modèles rigoureux, intégrant production agricole, industries, distributeurs et consommateurs dans différents pays européens. A partir d’indicateurs de durabilité rigoureux et d’un modèle économique intégrant les réactions des consommateurs, il aidera à définir une politique alimentaire européenne prenant en compte différents critères de durabilité. Cette politique s’appuiera sur différents outils, comme des taxes et des subventions, des normes et des standards de qualité sur les produits et/ou des politiques d’information et/ou de labels à destinations des consommateurs.

Susfans en chiffres

  • 15 partenaires

Wageningen University and Research Centre, NL - Coordination
Rheinische Friedrich-Wilhems-Universität Bonn, DE
Institut national de la recherche agronomique, FR
Centre for European Policy Studies, BE
Wageningen University, NL
University of Oxford, GB
Internationales Institute für Angewandte System Analyse, AT
Czech National Institute of Public Health, CZ
Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, FR
Consiglio per la Ricerca e la Sperimentazione in Agricoltura, IT
Danmarks Tekniske Universitet Fødevareinstituttet, DK
Europe / International Life Sciences Institute, BE
Sveriges tekniska forskningsinstitut, SE
European Commission Joint Research Centre, BE
National Taiwan University, TW
Luonnonvarakeskus / Natural Resources Institute, FI

  • 4 ans de recherche et d’innovations (2015-2019)
  • un peu plus de 5 millions d’euros de soutien de l’Union européenne