• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Usage du sol, biodiversité et changement climatique

A la croisée de l’économie écologique et de l’agro-écologie, des chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon et leurs collègues ont évalué l'impact du changement d'usage des sols et du changement climatique sur l'écologie d'une ou plusieurs espèces d'oiseaux communs.

Oiseaux au repos.. © Inra, CARRERAS Florence
Mis à jour le 25/06/2015
Publié le 20/04/2015

La littérature sur les usages des sols s’est intéressée à la question des liens entre les usages des sols et biodiversité. Ainsi, certains travaux économétriques (Lewis et Plantinga, 2007 ; Lewis et al., 2009) montrent comment un modèle d’usage des sols peut être utilisé pour simuler des politiques publiques (subvention) visant à préserver la biodiversité. Ces études n’ont pas pris en compte les effets du changement climatique pourtant souvent cité, en plus des usages des sols, comme l’un des principaux déterminants de la biodiversité terrestre. La combinaison de la dynamique de ces deux éléments dans un moyen terme (50 ans) est alors d’une importance cruciale pour les décideurs. 

 

Modélisation et scénario de la biodiversité

Dans le cadre du projet Mobilis (Fondation pour la recherche sur la Biodiversité), des chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon et leurs collègues proposent un cadre de modélisation des liens entre les changements d’utilisation des sols et des habitats pour les populations d’oiseaux communs. Ce travail a été possible grâce aux données détaillées pour la France, à la fois pour les usages des sols (données TERUTI, 500 000 points observés sur toute la France) que pour les populations d’oiseaux (données STOC, Suivi temporel des oiseaux communs). Trois modèles ont été estimés et articulés : un modèle économétrique des usages des sols (cultures annuelles, cultures pérennes, prairies, forêt et urbain), un modèle ricardien expliquant les rentes associées à chaque usage et un modèle statistique décrivant l’abondance des oiseaux. Les simulations menées à l’aide de ces trois modèles permettent de séparer l’effet du changement climatique attendu sur les usages des sols et les populations d’oiseaux.

 

Le changement climatique comme déterminant majeur

Les scientifiques montrent ainsi que

• le changement climatique est le déterminant majeur de l'évolution de la biodiversité ;

• les changements d'usage des sols peuvent amplifier ou contrecarrer ces effets en fonction des espèces d'oiseaux et des régions ;

• les simulations d'une politique incitative de conservation consistant à subventionner les prairies, montrent que les effets de cette politique permettent de faire face, en partie, aux effets des changements d'usage des sols sur la biodiversité mais ne suffisent pas pour annuler les effets du changement climatique.

 

A terme, sous couvert d’une question de recherche, il sera intéressant de faire converger les travaux sur les liens entre usages des sols et gaz à effet de serre et ceux sur la biodiversité dans la perspective d’étudier les effets de politiques sur les décisions d’usage des sols et les conséquences qui en résultent à la fois sur la séquestration de carbone et la préservation de la biodiversité. Notons que les travaux de la littérature sur cette question (Nelson et al., 2008) montrent qu’il existe un vrai compromis entre ces deux objectifs et que des politiques ciblant un seul objectif ne sont pas nécessairement meilleures que des politiques plus générales.

Ce travail et leurs résultats sont un des faits marquants de l'Inra Versailles-Grignon au titre de l'année 2014.

De Terruti à Terruti-Lucas

La connaissance et le suivi de l’occupation du territoire sont des préoccupations anciennes de la statistique agricole.

Le concept de l’enquête Teruti repose sur l’association de photographies aériennes constituant la base de sondage et de relevés de terrain effectués par des enquêteurs. A partir de 1982, cette enquête  a bénéficié de la mise en place d’un échantillon national qui permettait notamment d’étendre le champ d’analyse, jusque-là orienté vers l’espace agricole, à l’ensemble du territoire.

L’enquête Teruti a été réalisée de manière continue jusqu’en 2004 avant d’évoluer vers l’enquête Teruti-Lucas qui s’inscrit dans la continuité de la première enquête toute en prenant en compte des évolutions techniques (numérisation des documents cartographiques, géoréférencement des points géolocalisation..) et la perspective de la mise en place de l’enquête européenne Lucas.

En savoir plus...

Suivi temporel des oiseaux communs

Le programme STOC ou Suivi temporel des oiseaux communs, est un programme de science citoyenne de suivi des populations d'oiseaux en France. Il se compose de deux volets complémentaires

-        le premier est conçu pour évaluer les variations spatiales et temporelles de l’abondance des populations nicheuses d’oiseaux communs ; il est basé sur des points d’écoute (STOC-EPS, Echantillonnages ponctuels simple) ;

-        le second vise à étudier les variations de deux des plus importants paramètres démographiques (survie des adultes et succès de la reproduction ; STOC-Capture).

STOC fait partie du programme Vigie-Nature coordonné par le Muséum national d'histoire naturelle (Paris).

En savoir plus

Ay J., Chakir R., Doyen L., Jiguet F. and Leadley P. 2014. Integrated models, scenarios and dynamics of climate, land use and common birds. Climatic Change126:13-30.