• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Atelier international : Codage neuronal

Plus de 80 personnes se sont retrouvées début octobre 2014 pour quatre journées riches de (neuro)sciences et de bonne humeur.

ATELIER  international Codage neuronal, octobre 2014, Versailles (78).
Photo de groupe.
L' ATELIER  Codage neuronal était organisé par Philippe Lucas et Jean-Pierre Rospars, UMR Institut d'écologie et des sciences de l'environnement - Paris (Inra Versailles-Grignon). © Inra, Michel Renou
Mis à jour le 10/11/2014
Publié le 07/11/2014

Organisé sous les auspices de l’Inra Versailles-Grignon, l’atelier international Codage neuronal qui s’est déroulé du 6 au 10 octobre 2014 à Versailles, avait pour thème principal la recherche des principes communs du codage neuronal.

Au-delà des disciplines, à l’écoute du système nerveux

Pendant quatre jours, les sujets abordés sont allés des voies de transduction cellulaire au comportement, des expérimentations sur invertébrés aux études cliniques, de la modélisation mathématique aux simulations à grande échelle de réseaux de neurones.

Jeunes scientifiques nouvellement ralliés à la cause ou grands habitués du sujet, tous intéressés par l’étude du système nerveux, que ce soit au travers de la théorie, de la modélisation ouviades approches informatiques, ont ainsi échangé au-delà de leurs disciplines, pour comparer les résultats de différents niveaux de fonctionnement et leurs implications pour la sensation, la cognition et l’action autonome.

Le point d’orgue de cet atelier fut à l’unanimité, la conférence inaugurale menée de mains de maître par Jean-Pierre Changeux, neurobiologiste français de renom, membre de l’Académie des sciences et amateur éclairé d’arts, et consacrée à la stabilisation sélective des synapses et à l’épigenèse des fonctions cérébrales supérieures.

 

Des ateliers internationaux depuis 1995

Cet atelier Codage neuronal est le onzième d’une longue série que Petr Lansky et Jean-Pierre Rospars avaient lancée, en 1995, à Prague (CZE) dans un contexte scientifique en pleine ébullition. Cette série se poursuit depuis avec le plus grand succès, tous les deux ans. L’atelier a été ainsi organisé successivement en Europe, en Asie et en Amérique : Versailles (1995), Osaka (1999), Plymouth (2001), Aula (2003), Marburg (2005), Montevideao (2007), Tainan (2009), Chypre (2010) et Prague (2012) avant de revenir à Versailles, cette année.

Rappelons que cette XIème édition était organisée par Philippe Lucas et Jean-Pierre Rospars, UMR Institut d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris (Université Pierre et Marie Curie, CNRS, Inra, IRD, Université Paris-Diderot, Université Paris-Est Créteil).

Le codage neuronal, en quelques mots

Domaine des neurosciences qui concerne la représentation des informations sensorielles ou autres par le système nerveux, le codage neuronal vise à comprendre comment des neurones individuels ou en réseau traitent puis transmettent cette information sous forme d’impulsions électriques, les potentiels d’action.

Au sens large, le codage neuronal est aussi vu comme la compréhension des bases nerveuses des capacités cognitives et des comportements.

L'Institut d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris

IEES Paris regroupe environ 230 personnes au sein de quatre départements scientifiques et 13 équipes de recherche. Ses travaux ont pour objectifs de :

  • analyser et modéliser l’organisation, le fonctionnement et l’évolution des systèmes écologiques pour une écologie et des sciences de l’environnement prédictives ;
  • contribuer à l’innovation en gestion durable de la biodiversité, des écosystèmes et des ressources biologiques et à l’élaboration des stratégies d’adaptation aux changements planétaires. 

IEES Paris est présent au sein de l'Inra Versailles-Grignon et nos collègues oeuvrent au cœur de différentes équipes :

  • communautés microbiennes dans les écosystèmes continentaux, sous la responsabilité de Jean-François Humbert (Inra) / Département Diversité des communautés et fonctionnement des écosystèmes ;
  • neuro-éthologie de l'olfaction, sous la responsabilité de Philippe Lucas (Inra) et chimioréception et adaptation / Département Ecologie sensorielle dirigé par Emmanuelle Jacquin-Joly (Inra) ;
  • biogéographie et diversité des interactions du sol et éco-géochimie isotopique / Département Sciences du sol et de l'eau.