• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Modélisation économétrique des changements d’usage des sols et leurs effets sur l’environnement

Ces travaux analysent les déterminants des changements d'usage des sols entre cultures, forêts, prairies et usage urbain. Ils reposent sur l’utilisation et le développement d’outils économétriques permettant d'étudier les implications pour l'environnement sous différents scenarios prospectifs.

PAYSAGE  agricole du  MORVAN  près de Glux-en-Glenne (Nièvre).. © © INRA, PAILLARD Gérard
Mis à jour le 30/09/2014
Publié le 30/09/2014

L'utilisation des sols et les changements d'utilisation des sols représentent l'une des principales pressions de l'homme sur l'environnement. Certains changements d'usage des sols comme le retournement de prairies permanentes peuvent avoir des effets néfastes sur l'environnement comme le déclin de la biodiversité, la libération de carbone dans l'atmosphère et l'altération des cycles de l'eau. D’autres changements d’usage des sols comme la reforestation peuvent avoir des effets positifs sur l’environnement comme le stockage de carbone dans les sols et la préservation des services éco-systémiques.

 

Usages des sols et impact sur l’environnement

Dans ce contexte, une meilleure compréhension des déterminants des usages des sols et des changements d'usage des sols revêt une grande importance pour l'évaluation des effets des politiques publiques. Les outils de modélisation économétrique, intégrant les arbitrages entre les différents usages des sols et tenant compte de l’hétérogénéité spatiale permettent d'une part, d'analyser les déterminants des changements d'usage des sols entre cultures, forêts, prairies, et usage urbain et d'autre part, d'étudier leurs implications pour l'environnement sous différents scenarii futurs.

Les résultats de ces travaux sont de trois ordres.

  • ces travaux mettent en évidence le lien entre le prix des cultures et les émissions nettes de gaz à effet de serre (GES) à la fois du fait de l’effet sur les émissions agricoles de N2O et de CH4 et sur les puits de carbone. Ces résultats suggèrent que les effets des changements de prix doivent être pris en compte dans la conception des politiques publiques d’atténuation ;
  • les simulations effectuées couplant modèles économétriques d’usages des sols (France) et modèles dynamiques de populations d’oiseaux montrent que le changement climatique est un déterminant majeur de l'évolution de la biodiversité à l’horizon 2050;

Les changements d'usage des sols peuvent amplifier ou contrecarrer ces effets en fonction des espèces d'oiseaux et des régions considérées. Une politique incitative de conservation consistant à subventionner les prairies permettrait d’atténuer l’effet dû aux changements d'usage des sols mais ne suffirait pas pour annuler les effets du changement climatique.

  • d’un point de vue méthodologique, ces résultats montrent l’importance de la prise en compte de l'autocorrélation spatiale pour identifier avec précision les déterminants des changements de l'utilisation des sols et pour la qualité des prédictions des usages des sols issues de ces modèles. Ignorer les effets spatiaux dans ce type de modèles peut avoir des impacts négatifs sur les estimateurs et leurs propriétés asymptotiques (estimateurs biaisés et non convergents ou estimateurs inefficients et inférence statistique biaisée).

 

Vers de plus amples développements

Ces développements méthodologiques devront permettre d’analyser plus finement l’articulation entre adaptation au changement climatique et atténuation - Projet Oracle - Opportunités et risques pour les agro-ecosystèmes et les forêts en réponse aux changements climatique, socio-économiques et politiques en France et en Europe (Agence nationale pour la recherche). D’autre part, ils constituent une base intéressante pour étendre l’analyse de liens entre usages des sols et environnement à l’échelle européenne (Projet euroépen EraNet Trustee -Towards rural synergies and trade-offs between economic development and ecosytem services).

Ces travaux ont été réalisés dans le cadre des projets ModUland - Usage des sols : modèles, dynamique et décisions (Agence nationale de la recherche) et Mobilis - Développer des modèles pour la gestion durable de la biodiversité, de l’agriculture et des forêts face au changement climatique (Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité).

Ce travail et leurs résultats sont un des faits marquants de l'Inra Versailles-Grignon au titre de l'année 2013.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

En savoir plus

Ay J. S. et al. 2014. Integrated models, scenarios and dynamics of climate, land use and common birds. Clim. Chang. DOI 10.1007/s10584-014-1202-4.

Chakir R. and Le Gallo J. 2013. Predicting land use allocation in France: A spatial panel data analysis. Ecol. Econom. 92: 114.

Chakir R. et Vermont B. 2013. Etude complémentaire à l'analyse rétrospective des interactions du développement des biocarburants en France avec l’évolution des marchés français et mondiaux et les changements d’affectation des sols. Etude réalisée pour le compte de l'ADEME. Rapport final, 69 pages.