• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Co-click’eau, un outil participatif pour la protection de la ressource en eau

La démarche Co-click’eau vise à fournir des éléments méthodologiques pour l’élaboration de plans d’actions agricoles sur les aires d’alimentation de captages d’eau potable menacés par les pollutions diffuses agricoles. Elle se base sur la co-conception, avec les acteurs du captage, de scénarios de changements de pratiques agricoles élaborés à l’aide d’un modèle d’optimisation sous contraintes.

Captage d'eau - Val de Seine (21). © Inra, Martine Mignote
Publié le 23/09/2014

Face au retard français pour atteindre en 2015 les objectifs de « bon état des eaux » de la Directive cadre sur l’eau (2000/60/EC), et avec l’instauration du dispositif de Zones soumises à contraintes environnementales (2006) pour lutter spécifiquement contre les pollutions diffuses d’origine agricole, la pression s’est renforcée sur les acteurs des captages pour mettre en place des mesures préventives, dont des changements de pratiques agricoles. Dans le cadre de l’action 21 du Plan Ecophyto 2018, les ministères en charge de l’écologie et de l’agriculture ont souhaité cibler les efforts de réduction des pesticides dans les aires d’alimentation de captages (AAC) prioritaires « Grenelle », et développer pour cela une démarche participative permettant d’appuyer l’élaboration de plans d’actions, qui s’insèrent dans le processus général de protection des captages.

Ils ont confié à l’UMR Agronomie de l'Inra Versailles-Grignon, la mission de développer et de tester une démarche participative de co-conception de scénarios, basée sur la méthode de conception de scénarios développée dans le cadre de l’étude Ecophyto R&D – Réduire l’usage des pesticides (Inra, 2007).

La démarche Co-click’eau

Accompagnée d’un outil de simulation interactif (basé sur un modèle d’optimisation sous contraintes), la démarche Co-click’eau permet aux acteurs de l’AAC (Chambre d’agriculture, collectivité, agence de l’eau...) de construire et d’évaluer des scénarios de changements de pratiques agricoles adaptés à leurs objectifs et/ou contraintes locales en mobilisant différents indicateurs socio-économiques et environnementaux de leurs choix.

Le paramétrage de l’outil est réalisé par des conseillers techniques d’horizons diversifiés et des agriculteurs. Ce paramétrage permet de rassembler et valoriser les connaissances techniques locales pour décrire pour chaque culture, différents modes de conduites possibles assortis de leurs performances agronomiques, économiques, sociales et environnementales. Puis les acteurs de l’AAC expriment leurs objectifs pour les scénarios qui sont rentrés dans l’outil. Enfin, en sortie de l’outil, chaque scénario construit correspond à un assolement de cultures avec leur(s) mode(s) de conduite associé(s). Les performances globales attendues de chaque scénario sont calculées, à l’aide des indicateurs retenus par les acteurs. Ces scénarios servent de support de discussion pour élaborer des plans d’actions.

 

Des résultats et des ressources

Cette méthode a été mise au point en 2011 sur une AAC en Seine-et-Marne (77) et testée en 2012 sur trois autres AAC. Ce test a donné lieu à l’écriture d’un plan d’actions fondé sur les scénarios dans le cas d’un captage et permis d’obtenir des résultats de recherche concernant la conception de la démarche et les intermédiations créées par celle-ci.

Sur le plan opérationnel, ont été élaborés un guide méthodologique plus particulièrement destiné aux animateurs de captages et un outil de simulation, accompagné d’un guide utilisateur. Ces ressources sont disponibles sur le site web dédié à ce projet.

Une formation de trois jours sur la démarche, ses fondamentaux agronomiques et l’utilisation de l’outil, est proposée à l’ensemble des acteurs intéressés ; de juillet 2013 à juin 2014, cinq sessions ont été dispensées, auxquelles ont participé 70 personnes.  La dénomination Co-click’eau a fait l’objet d’un dépôt de marque communautaire.

Si la démarche Co-click’eau a été développée pour un déploiement dans les AAC, il est envisageable que son outil de simulation de scénarios puisse être utilisé dans d’autres territoires pour leurs caractéristiques pédoclimatiques ou pour des raisons administratives (e.g. Parcs naturels régionaux).

Ce travail et leurs résultats sont un des faits marquants de l'Inra Versailles-Grignon au titre de l'année 2013.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

En savoir plus

Chantre E. et al. 2014. Re-thinking agricultural practices to improve water quality: two participatory methodologies for collaborative learning. International farming systems association Symposium, Berlin (DE).

 Gisclard M. et al. 2014. Co-click’eau d’Ecophyto: une démarche d’intermédiation pour la construction d’une action collective locale ? Nat. Sci. Soc. A paraître.

 Réau R. et al. 2013. Evaluation agri-environnementale pour les apprentissages des acteurs des aires d’alimentation de captage. Innov. agron. 31 : 91.