Amborella, mémoire de l’évolution des plantes à fleurs

Dans le cadre d’un consortium international, le séquençage du génome d'Amborella trichopoda contribue à une meilleure compréhension de l’évolution de ces plantes.

Amborella trichopoda , male flowers.
Biological Sciences greenhouse, Florida International University, Miami, FL, USA. 
Source : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Amborella_trichopoda.jpg (Licence CCC). © Scott Zona
Mis à jour le 10/01/2014
Publié le 10/01/2014

Une large équipe internationale de chercheurs en génétique associant l’UMR Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra, AgroparisTech) a récemment séquencé et analysé le génome complet d'Amborella trichopoda.

Cet arbuste endémique de la Nouvelle-Calédonie est le seul survivant de la lignée la plus ancienne des plantes à fleurs. Le séquençage complet de son génome apporte une quantité considérable d’informations pour une meilleure compréhension de l’évolution de ces plantes. Par ailleurs, l’étude de la variabilité génétique des populations d'Amborella, révèle quatre groupes génétiques distincts géographiquement, avec des implications en matière de conservation.

Ces résultats ont été publiés le 20 décembre 2013 dans la revue Science (Communiqué de presse).