• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Montpellier (34)

27 mars 2018

ANR logo. © Inra

Les apports de la génomique à l'agroécologie

Colloque de l'Agence nationale de la recherche - ANR

Publié le 06/02/2018

L’agroécologie se développe depuis une quinzaine d’années pour favoriser une agriculture durable, plus respectueuse de l’environnement. Depuis les années 1990, le développement massif de nouvelles technologies d’étude du génome et de son expression a généré des avancées cognitives et méthodologiques sur les fonctionnalités du vivant.

Depuis sa création, à travers des programmes thématiques (Génoplante, Bioadapt…) ou dans les programmes Blancs, l’ANR a financé la génomique animale, végétale et microbienne. Elle a également été un facilitateur du renforcement des communautés d’agroécologie notamment par ses programmes ADD, Systerra et Agrobiosphère.

Cette journée sera articulée autour de deux sessions :
 • La matinée sera consacrée au bilan de ses actions en génomique, dont les résultats pourraient servir l’agroécologie
 • L’après-midi sera dédiée aux réflexions thématiques pour l’orientation et l’intégration de la génomique dans le développement de l’agroécologie pour la gestion des écosystèmes cultivés et forestiers.

Avec la participation de

  • Muriel VIAUD, UMR Biologie et gestion des risques en agriculture Inra, AgroParisTech) - Projet Herbifun, Les champignons pathogènes des plantes, une source de nouveaux herbicides
  • Martin CRESPI, Institut des Sciences des plantes de Paris-Saclay (CNRS, Inra, Université Évry-Val d’Essonne, Univ. Paris-Diderot Paris 7, Univ. Paris-Sud) - Projet EPISYM, Régulations épigénétiques dans le développement de nodules symbiotiques racinaires chez les légumineuses
  • Catherine MASSON, Laboratoire des interactions plantes-microorganismes (Inra, CNRS) - Projet REPLAY, Rejouer l'évolution des rhizobia: vers un cadre conceptuel et pratique pour le design de nouveaux symbiotes fixateurs
  • Hélène Gilbert, UMR Génétique physiologie et systèmes d'élevage (Inra, ENV Toulouse, ENSA Toulouse) - Projet MICROFEED, Comprendre le rôle du microbiote intestinal pour améliorer l'efficacité et la robustesse de la production porcine
  • Romain BARNARD, UMR Agroécologie (Inra, Univ. Bourgogne, AgroSup Dijon, CNRS) - Projet INCITE, Réponse intégrée des interactions entre plante, microorganismes du sol et cycle de l’azote aux régimes de précipitation
  • Yvan MOENNE-LOCCOZ, UMR Ecologie microbienne (CNRS, UCBL, Inra, VetAgroSup) - Projet BacterBlé, Effets phytobénéfiques des rhizobactéries pour l’adaptation du blé à la limitation en azote et au stress hydrique
  • Isabelle LITRICO - UR pluridisciplinaire Prairies et plantes fourragères - Projet PRAISE, Amélioration génétique des prairies semées face aux aléas climatiques : valorisation de la diversité
  • Sandrine LAGGARIGUE, UMR Physiologie, environnement et génétique pour l'animal et les systèmes d'élevage (Inra, AgroCampusOuest) - Projet ChickStress, Mécanismes d’adaptation à la chaleur et à un aliment suboptimal chez la poule pondeuse
  • Yves VIGOUROUX, UMR Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales (Cirad, Inra, Montpellier SupAgro) - Projet AdaptInWild, Identifier la variation adaptative dans les espèces sauvages apparentées de deux céréales cultivées, le maïs et le mil

>> En savoir plus