• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Paris (75)

11 - 13 sept 2017

puzzle ©shutterstock. Illustration pour la modélisation.. © ©shutterstock

Un gouvernement de la prédiction

La mise en politique des technologies de calcul et de modélisation

Mis à jour le 22/06/2017
Publié le 15/06/2017

Le colloque de clôture du projet ANR INNOX (Innovation dans l'expertise : la modélisation et la simulation numériques comme mode d'action publique), organisé par le Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (CNRS/ESIEE/INRA/UPEM) organise  le 11-13 septembre 2017 à Paris, mettra en discussion les effets des outils computationnels sur l'action publique.

Que ce soit sous la forme de l’analyse de grandes masses de données, de la modélisation et simulation numériques, la computation promet une action publique orientée vers le futur, une capacité et légitimité accrues à construire, prédire, ou agir sur celui-ci. Que le futur soit objet de connaissance et d'action n'est pourtant pas chose nouvelle.

Quelle est la caractéristique du rapport politique contemporain au(x) futur(s) ? Dans quelle mesure l'émergence d'outils de computation et plus généralement la mise en calcul de la société change-t-elle ce rapport au futur et la capacité à agir sur celui-ci ? Comment les technologies de prédiction sont-elles mises en politique(s) et participent-elles de l’action publique ?

  • Stefan Aykut, Jean-Philippe Cointet, François Dedieu, David Demortain et Pierre-Benoit Joly, Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (CNRS/ESIEE/INRA/UPEM) sont membres des comités scientifique et d'organisation.

En savoir plus...